jeudi 11 mars 2010

Sacred, la présentation



Développeur : Ascaron
Éditeur : Ascaron
Site officiel : Offline
Date de sortie : 22 avril 2004
Plateforme : PC


Dans Sacred, choisissez entre 6 classes de personnage (dont certaines plutôt originales, telles que Vampire ou Séraphin), et libérez les terres d'Ancaria en éliminant orcs, morts-vivants, dragons, et bien d'autres monstres. Les développeurs allemands d'Ascaron ont mis l'accent sur un système de compétence offrant des combos, des graphismes travaillés, un vaste univers, et une option multijoueur.


* Plus de 200 quêtes.
* Liberté d'aller où on veut dans le jeu : plus de 70% du monde est accessible dès le début.
* Déplacements rapides grâce aux téléporteurs.
* L'environnement du monde d'Ancaria est très complet. Une vingtaine de régions différentes : forêts, montagnes, rivières, déserts et oasis, châteaux et donjons, souterrains, cimetières, cavernes et chutes d'eau...
* Six classes de personnages jouables.
* Libre choix de progression dans les compétences, sorts et techniques de combat.
* Deux classes inédites jamais vues dans un jeu vidéo : Séraphin et Vampire.
* Possibilité de se déplacer et combattre vos ennemis à cheval.
* Un code de couleurs pour bien se repérer dans les objets et un système de symboles pour les techniques de combat.
* Un journal de quêtes accessible à tout moment, des statistiques sur vos performances de jeu.
* Combinez facilement vos techniques de combat afin de créer des enchaînements chez le maître des combos.
* Sertissez des objets et améliorez-les chez le forgeron : ajoutez des runes, des anneaux ou des amulettes à vos armes ou pièces d'armure pour créer des objets sur mesure.
* 5 niveaux de difficulté.
* Jouez sur internet ou en LAN et échangez vos objets avec d'autres joueurs : coopération ou duel, mode campagne ou liberté. Mode fermé (simple et hardcore) ou mode ouvert.


Le test (14/20) de Jeuxvideo.com
Le test (14/20) de Tom's Games
Le test (7/10) de Gamekult
Le test (7/10) de Jeuxvideo.fr

[Revenir à l'index]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire